Retourner au contenu. Retourner à la navigation
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Applications et retombées
Actions sur le document
  • Send this page to somebody
  • Print this page

Applications et retombées

by roland.lenain — Dernière modification 28/11/2008 09:03

Les développements et avancées scientifiques réalisées durant le projet peuvent avoir de nombreuses retombées sociétales... Tour d'horizon:

Mobilité des machines agricoles : un nouveau défi à relever 

 

L’évolution des machines agricoles s’est traduite depuis les soixante dernières années (avec une accélération au cours des deux dernières décennies), par une augmentation sans cesse de la taille, du poids et de la puissance des machines. Toujours plus lourds, ces engins compactent cependant toujours plus le sol. La restructuration de ces derniers nécessitent alors des interventions en profondeur qui demandent toujours plus d’adhérence (directement proportionnelle au poids …) et d’énergie (moteur de plus en plus puissant)… Ce cercle vicieux instauré, préjudiciable aux développements d’une agriculture durable n’est plus tenable à terme, qui plus est, dans un contexte où l’énergie fossile pétrolière se raréfie. Des changements radicaux s’imposent donc dans la conception des machines auxquels aujourd’hui les industriels sont peu préparés, fautes de lisibilité dans les solutions alternatives. 

L’une d’elles conduit à proposer une approche reposant sur la notion de petites machines, rapides et collaboratives. De taille réduite, ces machines pourront bénéficier de nouvelles formes de motorisation (ex. : intégration de moteur-roues reparties), d’énergies (ex. : électrique avec pile à combustible,…). Limitant la compaction des sols mais travaillant sur des largeurs plus faibles, les rendements de chantiers qu’il conviendra de préserver dans une dimension de compétition économique mondiale seront maintenus par un accroissement important des vitesses de travail (20 à 30 Km/h pour certaines opérations, tel que le semis, réalisées dans le cadre d’itinéraire dit de « travail cultural simplifié » (suppression opération de labour), voire davantage pour les travaux de protection des cultures (épandage, pulvérisation)). Favorisant l’introduction progressive de la robotique et toujours dans l’objectif de rendement satisfaisant, une approche intermédiaire pourra également reposer sur une configuration composée d’une machine dotée d’un conducteur embarqué (ou à distance) suivie par une ou plusieurs machines autonomes associées en réseaux.

Le projet proposé ici a pour objectif d’apporter des éléments de réponses s’inscrivant dans ce nouveau schéma en rupture avec l’évolution actuelle des agroéquipements. Très en amont, l’objet consiste à valider certains aspects particuliers qu’est la capacité d’évolution des machines à hautes vitesses sur des surfaces irrégulières présentes en milieux agricoles couplée à des fonctions de perceptions avancées afin d’apprécier et démontrer leurs faisabilités. Les briques développées permettront ainsi de présenter aux industriels français et européens du secteur du machisme agricole en particulier, le potentiel offert par ces nouvelles pistes.

De nouveaux moyens pour la sécurité civile

L’actualité dénote à l’échelle mondiale, d’une accélération de la fréquence des catastrophes naturelles ou liées à l’activité humaine. Que ce soit en terme d’attentats, de tremblements de terre, de tempêtes, d’inondations, d’incendies,… il revient aux défenses civiles des pays frappés par un sinistre d’organiser les secours avec l’appui, selon la gravité de la situation, de l’aide internationale. Un pays comme la France, au delà des interventions d’urgence sur son propre territoire, est souvent amenée à apporter son aide dans le monde entier.

Dans le but de définir les critères et d’identifier les informations nécessaires à une prise de décision rapide et éclairée, les outils aériens (conventionnels ou de nouveaux types tel que les drones) sont mis en oeuvre pour aider les centres de coordination et d’opérations dans leurs actions. Pour certaines situations, en complément des moyens précédents, de nouveaux outils d’intervention terrestre sont à promouvoir pour évoluer dans des environnements rendus potentiellement dangereux pour l’être humain.

Le présent projet vise donc à valider la faisabilité de fonctions de mobilité et d’autonomie avancée d’un véhicule capable de se rendre extrêmement rapidement sur les lieux d’intervention pour acquérir des informations, voire pour intervenir. Il pourra ainsi établir un premier diagnostic (ex. : progression d’incendies, routes effondrées,…), explorer des voies de franchissement et les emprunter afin d’acheminer par exemple différentes formes de premiers soutiens (ex. : vivres, médicaments). Au-delà de leurs utilisations pendant les catastrophes et situations d’urgences, on notera que ces moyens d’investigations pourraient également jouer un rôle dans le domaine de la prévention (ex. : surveillance contre les incendies de certaines parties du territoire peu accessibles). Pour ce type d’applications, les engins robotisés proposés devront être facilement transportables d’un lieu à l’autre du globe et permettre un déploiement rapide sans une connaissance préalable des lieux d’actions.

Des applications militaires étendues

Le secteur militaire est également pleinement concerné par les potentialités de ce projet. Les applications robotiques trouvent en effet leur pleine justification pour limiter l’exposition des hommes en situations dangereuses, améliorer l’efficacité des forces, réaliser des tâches pénibles et répétitives (transfert de charge, ravitaillement, patrouille…).  La nécessité de réaliser ces actions de plus en plus rapidement, avec une garantie de robustesse sur l’exécution de la mission est une demande réelle des services de recherche et technologies de la Défense et ceci dans un environnement présentant de nombreuses difficultés (terrains peu structurés, environnements très variés et imprévus).

 
« Décembre 2014 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
 

Réalisé avec le CMS Plone, le système de gestion de contenu Open Source

Ce site respecte les normes suivantes :